Le robot social : mythes, réalités et application

le 
Mardi, 10 Octobre, 2017 - de 12:15 à 13:15
Véronique Aubergé

Le « robot compagnon" fait aujourd’hui l’objet d’un engouement qui justifie la question de ses usages et de ses rôles, mais aussi de leurs limites.

A l'occasion de cette conférence, nous verrons que ce qui sépare le robot social d'un objet intelligent connecté n'est pas tant la complexité des compétences artificielles qu'on lui donne que des caractéristiques qui le font percevoir comme un "autre" augmentant notre espace social humain. Nous sommes en cela face à une illusion empathique.

Nous montrerons comment des robots de services non humanoïdes peuvent construire dynamiquement une relation supposée "altruiste" (sans dominance) par certaines modalités de communication de base.

Par l’étude des modes d’échanges observés entre des personnes âgées socialement isolées et le robot se dessinent des formes inédites de lien socio-affectif. L’outil robotique permet ainsi de renforcer les liens sociaux de personnes âgées en situation d’isolement et de fragilité. Cet exemple applicatif fera l'objet d'un développement et d'une interrogation critique.

 

Informations complémentaires: 

Spécialiste de la robotique sociale en France, Véronique Aubergé est chercheure CNRS, responsable du Living Lab du LIG (Smart Home Domus) et dirige le département I3L (Informatique en Lettres, Langues, Langage) de l’Université Grenoble Alpes. Elle préside le comité d’éthique en Robotique Sociale de la SFTAG et est co-responsable scientifique de la Chaire industrielle d’excellence Robo’ethics de la Fondation Grenoble INP.

Elle a développé une méthodologie expérimentale écologique de co-construction des théories, modèles, données et technologies, dans lequel le robot est un instrument d’observation et validation des comportements humains : elle propose une théorie cognitive de la représentation de soi et de l’autre qui inscrit l’interaction humaine dans une dynamique évolutive de la relation et de l’attachement (glu socio-affective). Mettant l’humain au centre de la méthode, les citoyens et les industriels (Voxygen, Awabot, Partnering Robotics) en partenariat étroit avec les chercheurs, ses applications pour l’interaction personne-robot sont en particulier mises en œuvre pour les personnes fragiles en sentiment d’isolement, en particulier les personnes âgées dans leur maintien à domicile ou en EPAHD ou les enfants hospitalisés en télé-présence scolaire.

Cette conférence s'inscrit dans le cadre de la Fête de la Science sur le domaine universitaire.